Une équipe soignante est composée de personnes toutes différentes les unes des autres.

Il y a des collègues avec qui on s’entend bien et on aimerait toujours travailler ensemble.

Il y en a d’autres avec qui ça ne se passe pas comme on le souhaiterait, il y a toujours des problèmes. On voudrait travailler le moins possible avec.

On a tous connu des soignants qui passent plus de temps en pauses diverses, on a l’impression qu’ils ne travaillent pas… et on arrive à les oublier parfois.

Une journée comme les autres

Dans un service de soins généraux, nous étions quatre professionnels à travailler cette journée : 2 infirmiers et 2 aides-soignants.

Après les toilettes et les soins du matin, l’équipe peut ralentir un peu le rythme. On en profite pour échanger un peu, remplir les dossiers, faire les courses du service : laboratoire, pharmacie…

Il y a dans l’équipe, ce jour là, cette aide-soignante qui profite régulièrement de ce temps de répit pour s’absenter du service et ne réapparaitre qu’en fin de vacation pour les transmissions. 

Cette attitude agaçait beaucoup ses collègues et le cadre de santé avait été averti de la situation. 

Lors d’une réunion, après avoir rappelé les règles, le cadre du service a rajouté :  « il est important de s’inquiéter de l’absence prolongée d’un collègue. Non pas pour le  » flicquer  » mais pour vérifier que tout va bien.»

Et un jour…

C’était une journée comme une autre. Cette aide-soignante faisait partie de l’équipe. 

En fin de matinée, elle part déposer des prélèvements au laboratoire, et comme à son habitude, prolonge son temps d’absence du service. 

Au bout d’une heure, on se souvient de cette recommandation du cadre et on se met à la rechercher. 

On la retrouve allongée dans le vestiaire. L’équipe médicale des urgences a dû intervenir, elle avait fait un malaise avec perte de connaissance…

Notre responsabilité professionnelle

Nous connaissons bien notre responsabilité professionnelle vis à vis de nos patients mais nous sous-estimons notre responsabilité vis à vis de nos collègues.

Plusieurs situations peuvent se présenter sur les lieux de travail et inquiéter un professionnel :

Cette histoire est réelle. Il s’agissait ici d’une aide-soignante, mais cela peut concerner n’importe quelle personne…peut-être moi demain ?

S’inquiéter de chaque membre de l’équipe doit être un réflexe de soignant

 » Prendre soin de l’autre c’est aussi prendre soin de soi  »

2 réponses

  1. Il faut aussi garder à l esprit que nous avons tous des affinités plus ou grande avec telle ou telle personne. Cependant qui que ce soit il faut rester professionnel et ne pas laisser et penser avant tt à nos missions de soignants. Et qd on est avec notre âme sœur de travail il faut aussi profiter c tellement plus facile.

    1. Oui nous avons tous (et toutes) des affinités dans le travail, et c’est bien agréable, ressourçant et ça fait du bien et c’est très utile pour notre bien-être. Les autres ont chacun leur histoire passée et du moment … ils peuvent aussi s’améliorer et parfois rejoindre nos critères d’affinités. Prenons soin de chacun de nous pour que chacun de nous puisse s’épanouir et profiter du bien-être au travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.