L’Ouïe

L’ouïe permet d’entendre et de reconnaitre les sons du spectre audibles, qui sont compris entre les infrasons et les ultrasons .

L’organe de l’ouïe est l’oreille, divisée en trois parties : l’ oreille externe, moyenne et interne. 

L’audition

L’ Audition est synonyme d’ouïe, mais avec une nuance subtile : l’ouïe est un sens, l’audition une fonction sensorielle, dans laquelle intervient le nerf auditif.

Les sons

Le son apparaît à la suite d’une perturbation du milieu aérien. Il en résulte de rapides fluctuations de la pression se propageant sous la forme d’une onde. Ces vibrations aériennes ont un effet sur le système auditif humain si leur fréquence est comprise entre 20 et 20 000 hertz.

Au-dessous de 20 Hz on a des infrasons et au-dessus de 20.000 Hz des ultrasons non perçus par l’homme, mais certaines espèces animales entendent à partir de quelques hertz, et d’autres jusqu’à 100 000 Hz. 

Captés par l’oreille, les sons stimulent le système auditif en induisant des sensations auditives. Chaque son possède un spectre caractéristique, et la sensation auditive qui en est « l’image » du son permet d’identifier la source et de connaître l’environnement proche.

Un son peut ne comporter qu’une seule fréquence, mais les sons de l’environnement sont composés d’un ensemble de fréquences qui constitue le spectre.

Avec la fréquence, la deuxième caractéristique importante d’un son est son intensité ou niveau. Le niveau est exprimé en décibels (dB). Communément l’échelle des décibels va de 0 dB, seuil de l’audition humaine au dessous duquel la perception est impossible, à 120 dB, niveau très élevé, rarement rencontré, douloureux et nocif pour l’oreille.

La plupart des sons de l’environnement sont compris entre 30 et 90 décibels. Les sons inférieurs à 30 dB n’attirent pas l’attention car masqués par des sons plus forts. On ne trouve des niveaux supérieurs à 90 dB que dans la vie professionnelle (industrie, armée, artisanat…) et dans les activités de loisirs : chasse, musique, sports mécanique. Des sons supérieurs à 120 dB et extrêmement dangereux pour l’oreille existent dans le domaine industriel.

L’oreille humaine peut discerner une différence de niveau de 1 dB, et chaque fois que le niveau croît de 10 dB, le son est perçu 2 fois plus fort.

 Niveau de quelques ambiances sonores

0 dB = seuil normal d’audition, et au-dessous aucun son n’est perçu par l’homme

L’intensité du son diminue au fur et à mesure que l’on s’éloigne de sa source. A courte distance le niveau décroît de 6 dB chaque fois que la distance à la source double. A plus grande distance, les fréquences aigues sont préférentiellement absorbées.

A quoi sert ce sens ?

Nos oreilles et, en particulier, notre cerveau effectuent un travail étonnant afin de donner du sens à un son. Selon certaines mesures, le système auditif est le réseau de neurones le plus développé. Et particulièrement en termes de timing. Aucun autre système sensoriel, vision comprise, n’est comparable à la vitesse à laquelle le système auditif traite le paysage sonore.

L’audition, a deux fonctions principales, l’une d’alerte, l’autre de communication. 

Par alerte, on entend une certaine vigilance par rapport à ce qui se passe autour de nous. Tout mouvement est généralement accompagné d’un bruit, si discret soit-il. Dès lors que celui-ci n’est ni un infrason ni un ultrason, il est perçu mais n’est pas forcément pris en compte par l’Homme. Ainsi, au cours d’une promenade en forêt, le bruit du vent dans les arbres ne retient pas notre attention, contrairement à la sonnerie d’un téléphone. 

L’audition nous permet ainsi d’être réactifs par rapport à notre environnement, aux autres,etc.

Quant à la fonction de communication, elle sert à échanger, aussi bien avec des humains qu’avec des animaux (les gémissements d’un chien par exemple). Enfin, l’audition permet de contrôler notre voix et notre expression orale. C’est pourquoi un malentendant a souvent tendance à parler fort (faute de pouvoir mesurer correctement l’intensité de sa voix) et une personne sourde peut être muette (mais ce n’est pas systématique) ou avoir des difficultés à bien prononcer les mots.

À travers ces deux fonctions, l’audition se révèle fondamentale pour la vie en société. C’est pourquoi la dégradation ou la perte d’audition peut non seulement constituer un handicap non seulement physique et sensoriel, mais également social.

L’importance de l’ouïe dans les métiers

Prendre soin de nos oreilles et de notre audition est fondamental pour interagir … Pensons-y !

Références :

wwwdictionnaire-médical.fr 

https://www.journee-audition.org/l-audition

http://www.medisite.fr

https://www.letemps.ch/sciences/bruit-allie-ennemi-cerveau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.