Les mesures de lutte contre les virus imposées par les gouvernements deviennent de plus en plus drastiques et les contrevenants s’exposent à des sanctions importantes. 

Que l’on soit pour ou contre ces mesures, nous sommes obligés d’appliquer les règles, ce qui entraine de plus en plus d’incompréhensions, de colères, et la création de groupes qui s’interposent.

Les adultes sont perdus, résignés ou révoltés … Ils ont perdu une part de leur liberté. 

Les parents sont perdus et ont le sentiment que leur responsabilité sur l’éducation et la protection de leurs enfants leur échappe.

Et les enfants là dedans, comment gèrent-ils cette épidémie ?

Influence des mesures sanitaires sur l’enfant

Le jeune enfant (1an à 5 ans) – ne comprend pas tout – absorbe les émotions environnantes – se construit en imitant

Le jeune enfant aura besoin :

L’enfant (6 ans à 10 ans) – commence à comprendre  et faire la part des choses – construit sa personnalité dans les interactions – prend conscience du danger, de la mort, mais ne maitrise pas encore toutes ses émotions

L’enfant de 6 ans à 10 ans aura besoin :

Le grand enfant (10 ans à 15 ans) – se construit en observant les adultes – se fait ses propres opinions sur les choses vécues et ressenties (qui peuvent ne pas être justes) – s’interpose, se rebelle ou s’enferme – pose les fondamentaux conscients de l’adulte en devenir

Le grand enfant (10 ans à 15 ans) aura besoin :

  • d’espaces d’échanges responsables et éthiques dans lesquels chaque sujet, chaque opinion est respecté, analysé, débattu de façon saine et constructive,
  • de compréhension fine,
  • de soutien, et notamment celui de ses parents
  • de sécurité

L’adolescent (15 ans à 18 ans) – âge où l’on se croit déjà adulte sans l’ être , – possède déjà ses opinions sur le sujet, influencées par le groupe de copains… – les parents sont « à côté », « ne comprennent rien »

L’adolescent (15 ans à 18 ans) aura besoin :

Les symptômes du mal être de l’enfant

Le mal-être de l’enfant peut se traduire par :

Les conséquences du mal-être de l’enfant

Le mal-être de l’enfant est à prendre avec le plus grand sérieux car il peut entrainer des conséquences sur sa santé psychologique et physique :

Rôle des parents et des adultes

Les parents ont un devoir de protection et d’entretien de leur enfant. Ils doivent veiller sur sa sécurité et contribuer à son entretien matériel et moral, c’est-à-dire le nourrir, l’héberger, prendre des décisions médicales, surveiller ses relations et ses déplacements… Chacun des parents doit contribuer à l’entretien de l’enfant en fonction de ses ressources et de celles de l’autre parent, et des besoins de l’enfant.

Les parents ont un devoir d’éducation, ils doivent veiller à son éducation intellectuelle, professionnelle, civique… Les parents qui n’assurent pas l’instruction obligatoire de leur enfant, s’exposent à des sanctions pénales,  (https://www.justice.fr/fiche/exercice-autorite-parentale)

Mes conseils pour vous aider

Particularité des enfants de personnel soignant

Les enfants savent que les soignants sont au contact direct des malades et que son ou ses parents, plus que les autres, risquent d’attraper le virus. Il ne faut surtout pas démentir.

Cependant, nous pouvons leur dire que nous avons à disposition du matériel pour nous protéger au mieux et que nous avons appris comment le faire… Mais aussi que nous pouvons attraper le virus, comme tout le monde, à l’Hôpital ou ailleurs…

Que dire si l’enfant a peur de la mort ?

Ma proposition : « La mort peut arriver à tout moment et à n’importe quel âge. Elle peut  arriver suite à une maladie (et donc aussi au covid), suite à un accident, suite à la vieillesse… Tout le monde peut mourir même toi et moi. Mais pour l’instant, on est vivant et on va continuer à vivre »

PRENONS SOIN DE NOUS ET DE LA VIE,

N’OUBLIONS PAS QUE LE TEMPS ET LES BONS MOMENTS SONT PRECIEUX,

N’OUBLIONS PAS DE VIVRE !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.