L’importance des liens adultes/enfants dans la gestion de la crise sanitaire

Les mesures de lutte contre la crise sanitaire actuelle peuvent engendrer des incompréhensions et souffrances auprès des enfants. Les adultes doivent pouvoir les accompagner au mieux.

Les mesures de lutte contre les virus imposées par les gouvernements deviennent de plus en plus drastiques et les contrevenants s’exposent à des sanctions importantes. 

Que l’on soit pour ou contre ces mesures, nous sommes obligés d’appliquer les règles, ce qui entraine de plus en plus d’incompréhensions, de colères, et la création de groupes qui s’interposent.

Les adultes sont perdus, résignés ou révoltés … Ils ont perdu une part de leur liberté. 

Les parents sont perdus et ont le sentiment que leur responsabilité sur l’éducation et la protection de leurs enfants leur échappe.

Et les enfants là dedans, comment gèrent-ils cette épidémie ?

Influence des mesures sanitaires sur l’enfant

Le jeune enfant (1an à 5 ans) – ne comprend pas tout – absorbe les émotions environnantes – se construit en imitant

Le jeune enfant aura besoin :

  • d’explications à la hauteur de sa compréhension (mettre des mots sur les changements d’habitudes, les changements d’humeur de ses parents, de ses frères et soeurs, de sa famille, des adultes),
  • de sécurité,
  • de réconfort,
  • de soutien,
  • de valorisation,
  • de contacts et de câlins,
  • d’une relation de confiance

L’enfant (6 ans à 10 ans) – commence à comprendre  et faire la part des choses – construit sa personnalité dans les interactions – prend conscience du danger, de la mort, mais ne maitrise pas encore toutes ses émotions

L’enfant de 6 ans à 10 ans aura besoin :

  • de nombreux temps d’échanges et d’explications,
  • d’interactions justes et honnêtes,
  • de contacts avec ses amis
  • de réconfort,
  • de confiance,
  • de soutien et de tolérance des parents

Le grand enfant (10 ans à 15 ans) – se construit en observant les adultes – se fait ses propres opinions sur les choses vécues et ressenties (qui peuvent ne pas être justes) – s’interpose, se rebelle ou s’enferme – pose les fondamentaux conscients de l’adulte en devenir

Le grand enfant (10 ans à 15 ans) aura besoin :

  • d’espaces d’échanges responsables et éthiques dans lesquels chaque sujet, chaque opinion est respecté, analysé, débattu de façon saine et constructive,
  • de compréhension fine,
  • de soutien, et notamment celui de ses parents
  • de sécurité

L’adolescent (15 ans à 18 ans) – âge où l’on se croit déjà adulte sans l’ être , – possède déjà ses opinions sur le sujet, influencées par le groupe de copains… – les parents sont « à côté », « ne comprennent rien »

L’adolescent (15 ans à 18 ans) aura besoin :

  • de ses copains,
  • de sécurité,
  • de se projeter dans l’avenir (son avenir),
  • de soutien et de relations authentiques et honnêtes de la part de ses parents et des adultes référents
  • Besoin et nécessité d’espaces d’échanges adultes et responsables

Les symptômes du mal être de l’enfant

Le mal-être de l’enfant peut se traduire par :

  • Des troubles somatiques : insomnies, mal au ventre, …
  • De l’isolement ou un renfermement (ne plus vouloir sortir, voir ses amis, aller à l’école)
  • La peur de l’autre, la peur pour soi et la peur de transmettre la maladie ou la mort si… (« j’attrape le virus et j’embrasse mamie »)
  • La peur de la mort pour soi ou pour les autres
  • L’augmentation du stress (et des signes liés au stress : asthme, urticaire…)
  • L’ incompréhension des choix et de non assistance des parents

Les conséquences du mal-être de l’enfant

Le mal-être de l’enfant est à prendre avec le plus grand sérieux car il peut entrainer des conséquences sur sa santé psychologique et physique :

  • isolement social
  • perte de moral, de motivation, d’espoir
  • dépression ou agressivité
  • boulimie ou anorexie
  • violence
  • refuge dans les drogues diverses
  • tentative de suicide …

Rôle des parents et des adultes

Les parents ont un devoir de protection et d’entretien de leur enfant. Ils doivent veiller sur sa sécurité et contribuer à son entretien matériel et moral, c’est-à-dire le nourrir, l’héberger, prendre des décisions médicales, surveiller ses relations et ses déplacements… Chacun des parents doit contribuer à l’entretien de l’enfant en fonction de ses ressources et de celles de l’autre parent, et des besoins de l’enfant.

Les parents ont un devoir d’éducation, ils doivent veiller à son éducation intellectuelle, professionnelle, civique… Les parents qui n’assurent pas l’instruction obligatoire de leur enfant, s’exposent à des sanctions pénales,  (https://www.justice.fr/fiche/exercice-autorite-parentale)

Mes conseils pour vous aider

  • Plusieurs articles sont écrits sur « l’explication du covid aux enfants » sur internet : prenez le temps de lire et de choisir lequel vous correspond le plus 
  • Ne pas minimiser l’impact des mesures sur vos enfants
  • Multiplier les espaces d’échanges : Le plus important est la communication à établir et à entretenir de façon respectueuse, ouverte et honnête « Mettre des mots sur les maux »
  • Répondre de façon la plus claire possible et ne pas hésiter de dire qu’on ne sait pas si on ne sait pas, que l’on n’a pas toutes les réponses : Si besoin, prenez rendez-vous avec votre médecin de famille qui saura vous guider dans la prise en charge de vos enfants

Particularité des enfants de personnel soignant

Les enfants savent que les soignants sont au contact direct des malades et que son ou ses parents, plus que les autres, risquent d’attraper le virus. Il ne faut surtout pas démentir.

Cependant, nous pouvons leur dire que nous avons à disposition du matériel pour nous protéger au mieux et que nous avons appris comment le faire… Mais aussi que nous pouvons attraper le virus, comme tout le monde, à l’Hôpital ou ailleurs…

Que dire si l’enfant a peur de la mort ?

Ma proposition : « La mort peut arriver à tout moment et à n’importe quel âge. Elle peut  arriver suite à une maladie (et donc aussi au covid), suite à un accident, suite à la vieillesse… Tout le monde peut mourir même toi et moi. Mais pour l’instant, on est vivant et on va continuer à vivre »

PRENONS SOIN DE NOUS ET DE LA VIE,

N’OUBLIONS PAS QUE LE TEMPS ET LES BONS MOMENTS SONT PRECIEUX,

N’OUBLIONS PAS DE VIVRE !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera jamais publiée, les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
LinkedIn
Email
A PROPOS DE L'AUTEUR
L'actu sur facebook
conseils utiles
liens sponsorisés
articles récents
Comment apprendre à s’aimer

Comment apprendre à s’aimer

Le 3 juillet 2021
Lectures : 852
« comment s’assurer de la bonne compréhension d’un message ? »

« comment s’assurer de la bonne compréhension d’un message ? »

Le 9 mai 2021
Lectures : 1104
HOMMAGE A MES MAINS

HOMMAGE A MES MAINS

Le 2 avril 2021
Lectures : 1021

Mettez en avant votre parcours professionnel !

Le portefeuille de compétences des professionnels de santé et du soin est un véritable outil qui t’aidera à construire ton parcours professionnel.

Il permet de regrouper dans un seul dossier tous tes documents administratifs et tes preuves d’acquisition de compétences.

Il t’accompagnera tout au long de ta carrière et constituera un atout de poids lors de tes démarches professionnelles. J’ai pris plaisir à le créer et J’en suis fière.
Je t’offre en cadeau aujourd’hui Ton portefeuille de compétences avec son guide d’utilisation pour inaugurer Aucoeurdusoin.re

Je souhaite que tu te l’appropries et que tu le fasses vivre pour qu’il devienne ton portefeuille unique qui ne ressemblera à aucun autre.

Ce site web utilise des cookies, les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic.