Hippocrate (460-355 av. J.-C.) médecin grec du siècle de Périclès, père de la médecine moderne, prescrivait déjà à ses patients de rire pour guérir.

En 1980, le Dr Patch Adams va redorer le blason du rire, en l’utilisant comme thérapie pour soigner les enfants. Il décide de se promener vêtu en clown dans les couloirs de sa clinique et démontre que ses jeunes patients, plus détendus et joyeux, réagissent mieux aux traitements. 

Ces recherches ont inspiré des associations telles que Le Rire Médecin ou Les Clowns de l’Espoir, qui s’implantent peu à peu dans les hôpitaux français.

Quels sont les bienfaits du rire sur la santé

Un fou rire équivaut à 10 minutes de marche intensive et booste les échanges respiratoires. 

Une étude américaine a montré en 2005 que le visionnage d’une comédie augmentait le flux sanguin de 22%. 

Antidote au stress et à l’anxiété : Se gausser oxygène en profondeur. Lorsque l’on rit, les contractions du diaphragme permettent aux alvéoles des poumons de se dilater d’avantage. 

Le rire assure une bonne oxygénation du sang, favorise la circulation sanguine, et est un puissant relaxant musculaire. Grâce au rire, l’hypothalamus sécrète des endorphines, hormones aux propriétés antalgiques qui réduisent les excès d’adrénaline et de cortisol générés par le stress.

Renforcement du système immunitaire : Le rire stimule le système immunitaire et accroît les défenses de l’organisme en augmentant le taux d’anticorps présents. Il permet, entre autres, de lutter contre les maladies des voies ORL, les maladies cardiovasculaires, les maladies chroniques ou les maladies psychologiques telles que la dépression. 

Réduction de la douleur : en sécrétant de l’endorphine le rire agit sur le corps un peu comme de la morphine en augmentant le seuil de tolérance.

Réduction des tensions artérielles : le rire améliore la circulation du sang ainsi que l’oxygénation du cœur, ce qui permet de réduire les risques de formation de caillots

Bienfaits sur les relations sociales

Rire permet d’affronter les difficultés de la vie plus sereinement et donne confiance en soi.

Augmentation de la confiance en soi : le fait de rire aide à positiver.

Savoir rire de soi est excellent pour son estime car il permet de reconnaître et d’accepter ses erreurs, à condition qu’il s’agisse d’humour bienveillant : l’auto-dénigrement systématique, même par le biais du rire, est néfaste pour le moral.

Savoir rire de soi et de ses erreurs permet d’ailleurs d’être plus à l’aise socialement. Le rire permet de relâcher les inhibitions, ce qui encourage la sociabilité et la communication. Les messages ont d’ailleurs un plus grand impact auprès de notre interlocuteur avec l’humour.

 » Nous sommes devenus tellement sérieux ! « , déplore Corinne Cosseron (fondatrice de l’école internationale du rire). Les Français rient en moyenne seulement 4,6 fois par jour, une moyenne qui diminue avec l’âge. D’après une enquête (Source : AFP 28/02/2013), 28 % des personnes de 18 à 24 ans déclarent rire plus de 10 fois par jour, contre 15 % chez les plus de 65 ans

Le rire permet de tenir les émotions négatives à distance. Il dénoue les tensions, apaise la colère, amoindrit la tristesse. Rire permet en cela de lutter contre la dépression, l’anxiété. C’est d’ailleurs pourquoi il existe une thérapie par le rire, la rigologie, pour les patients atteints de dépression, d’anxiété chronique ou de troubles du sommeil.

L’importance du rire dans une équipe 

S’accorder une pause détente en riant donne confiance en soi et aide à créer ou renforcer le lien

Le rire permet de garder la peur à distance et de dédramatiser. C’est pourquoi, dans les situations inconfortables ou stressantes, une petite blague est souvent la bienvenue et détend l’atmosphère : impossible de rire et d’avoir peur en même temps. 

Pensez-y également avant un rendez-vous ou une réunion importante.

Le rire est précieux … Cultivons-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.