Il peut s’agir d’un afflux de patients traumatisés lors d’un attentat par exemple, une série de décès d’enfants atteints de maladie incurable ou de prématurité, une série de décès de patients suite à une épidémie…

Les effets sur la santé

Chaque situation exceptionnelle que nous rencontrons nous demande une attention particulière, un investissement professionnel exigeant, un déploiement d’énergie pour y faire face .

Tenus au secret professionnel nous nous gardons de partager ces situations hors du lieu de travail, et souvent nous n’osons pas non plus partager nos ressentis avec les collègues de peur d’en rajouter aux leurs.

Les comportements observables

fatigue générale, irritabilité, démotivation

fuite face à un nouvel évènement semblable

absences répétées

répercussion sur la vie personnelle et familiale

 Le professionnel n’est plus disponible , n’est plus capable ou n’a plus envie de gérer un surplus d’activités

La non prise en compte de ces signes peut engendrer l’épuisement professionnel : le  burn-out

Un outil efficace : le groupe de parole

Dans un service d’urgence ou de réanimation, dans un service de gériatrie ou d’oncologie, adultes ou enfants , il est intéressant de mettre en place un système de veille pour analyser les conditions de travail susceptibles de  déclencher la mise en place d’un groupe de parole, comme par-exemple :

Les objectifs d’un groupe de parole

Le groupe de parole est constitué des personnes présentes lors de ces évènements (équipe paramédicale et médicale), du cadre, du médecin-chef et si nécessaire du psychologue et/ou du médecin du travail.

Les objectifs sont :

Les effets escomptés

Les mots déposés participent déjà à soulager le mental et libèrent les émotions.

Lhistoire est ainsi bouclée, on peut passer à autre chose.

Autres groupes de paroles possibles

Entre les cadres de santé ou entre les médecins pour les domaines spécifiques au métier

Groupe éthique pour les prise de décisions difficiles (arrêt des soins par exemple)

2 réponses

  1. Tant de mots sont pourtant jamais posés et s accumulent les uns avec les autres. Dans le monde médicale et partout nos croyances limitantes nous empêche souvent de dire, et de vivre nos émotions. Chaque jour essayons d être franc, avec les autres mais surtout avec nous meme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.